Psychothérapeute

Les attentes différentes dans le couple.Joëlle Mignot Psychologue Sexologue clinicienne. Revue Sexualités Humaines

L’impact sur la rencontre
« Le plus grand obstacle à la vie est l’attente, qui espère demain et néglige aujourd’hui. »


Arrêtons-nous quelques secondes sur cette pensée de Sénèque. Ne s’adapte-t-elle pas parfaitement à la vie de couple ?
Si l’attente a cela de particulier d’être tournée vers l’autre, elle s’enracine dans le vécu de chacun des membres du couple et elle colore, parfois sans nuances, à la fois la rencontre dans son immédiateté, dans un espace-temps fondateur, mais aussi dans ce qu’elle a de plus profond, la rencontre constructive entre deux êtres.

Ce travail propose trois voies de réflexion :

Tout d’abord une phénoménologie de l’attente qui va s’appuyer sur la question des orientations de l’attente : attendre quoi, pourquoi attendre, quels sont les différents types d’attentes et quelle en est la nature pour l’individu ?

Nous aborderons ensuite la mécanique des attentes dans le couple en distinguant les attentes conscientes dans le rapport à l’attention à l’autre et les attentes inconscientes à partir de la question des alliances. Nous nous interrogerons sur la question de la différence.

Enfin, nous verrons comment ces attentes ont à la fois un impact sur le moment particulier de la rencontre, mais aussi sur la vie du couple dans une construction pérenne et les matériaux issus des attentes qui permettent cette construction.

Il sera mis en évidence la nécessité pour le thérapeute d’évaluer ces attentes.

1 - Phénoménologie de l’attente

Sens

Dans son sens premier, l’attente est une action où l’accent est mis sur l’écart temporel qui sépare le moment où un sujet est dans un lieu et l’arrivée de quelqu’un ou quelque chose.
Le facteur temps est donc essentiel en particulier en tant que suspension.

Dans un sens second, c’est l’action de compter sur quelque chose ou quelqu’un qui se dégage, mettant en valeur la relation.

Plusieurs corollaires de l’attente se dégagent ainsi et interagissent : l’espoir qui la nourrit, la déception, l’incertitude, le doute, l’impatience, et sous-jacente et plus ou moins consciente, la poussée du désir. Elle peut être passive voire vaine, contraire à la raison, mais aussi active si on considère comme Mounier , qu’elle est un « arrêt de la conscience » où la pensée reste en rapport avec l’action en tant qu’intermédiaire actif.

L’attente peut aussi avoir plusieurs tonalités émotionelles : anxieuse, désespérée, dévorante, exaspérante, fébrile, résignée, mais aussi merveilleuse, nostalgique, passionnée… On peut aussi la tromper…

Sous toutes ses formes, elle appelle une réponse, elle demande à être comblée. Elle se décline en file mais aussi en phase et en délai, et enfin, celle que vous connaissez bien, en salle. Les chirurgiens reconnaîtront la ligature d’attente et les architectes la pierre d’attente. Ces deux-là sont particulièrement intéressantes pour nous en ce qu’elles évoquent et appellent le complément qui permettra d’achever le travail, par exemple pour la pierre d’attente, appui du mur à construire ultérieurement.

Pour ce qui est du couple, les attentes ont différents visages et elles forment le maillage sous-jacent à la rencontre :
- Nous nommerons les attentes dites évidentes : physique, âge, traits de caractères, niveau intellectuel, goûts, passions… en un mot tout ce qu’on peut trouver sur le listing de n’importe quel site de rencontre.
- Viennent ensuite les attentes concernant les conduites : elles conditionnent souvent les rôles dans le couple en s’appuyant sur des modèles, par exemple sur le modèle (ou le contre-modèle) parental.
- Les attentes au niveau des valeurs.
- Celles qui ont à voir avec le modèle et l’avenir du couple : la question de la liberté, l’engagement, le mariage…
- Les attentes affectives et sexuelles et leur priorité respective qui met en évidence la place de la tendresse et de la pulsion.
- Les attentes au niveau des comportements et activités purement sexuels pour soi-même et pour le couple.

A titre d’exemple, et pour ce qui concerne le lien entre les attentes positives et les réactions sexuelles, l’étude de Wilson (1978) confirme leur rôle déterminant. Dans cette étude, on a pu constater que des hommes à qui on avait fait croire qu’ils avaient consommé de l’alcool montraient une plus grande réactivité sexuelle à des stimuli que ceux croyant avoir bu du soda non alcoolisé. Ainsi les attentes de ces hommes manipulés artificiellement ont pu influencer l’activation sexuelle soit par la croyance que l’absorption d’alcool a un effet désinhibiteur en réduisant l’anxiété, soit que l’intensité de l’attente facilite la perception sensorielle.

Lire la suite, cliquez ici...


MIGNOT Joelle Psychologue Sexologue Clinicienne

Psychologue spécialisée en sexologie clinique et en hypnose thérapeutique.

Également responsable d'enseignement du diplôme inter-universitaire (D.I.U.) de sexologie à la Faculté de Médecine de Paris 13 - Bobigny.

Auteur de : "Parole de divan", Éditions de l'Harmattan,
"Carnet de recettes pour deux d'une femme amoureuse" Editions MANGO 2006,
Rédactrice en chef de la revue Sexualités Humaines,
"Empreinte, sexualité et création"
Éditions de l'Harmattan,
Chroniqueuse dans la revue "Hypnose et Thérapie brève".



En savoir plus concernant Joelle Mignot

Rédactrice de Hypnosexo


47 r des acacias
Paris 75017
France
Téléphone: 01 45 74 43 51
48° 52' 40.4508" N, 2° 17' 36.4596" E

LUSTIK Jean-Marc Psychanalyse Psychotherapeute

Psychanalyse, Psychothérapie, D.E.S.S de Psychopathologie

Enregistré à l'Agence Régionale de Santé de Paris en tant que Psychothérapeute inscrit sur le registre National des Psychothérapeutes (N°ADELI 759303522)
23, Rue Clauzel
Paris 75009
France
Téléphone: 01 48 78 41 49
48° 52' 44.9436" N, 2° 20' 18.834" E

CONDAMIN Patrick-Hypnose Ericksonienne-Thérapie-Brève-PNL-IMO-Psychothérapeute-Rueil-Malmaison-92500

PSYCHOTHERAPEUTE Individuel et Familial (Certificat Européen de Psychothérapie)
* Hypnose Ericksonienne (New York Training Institute)
* PNL, (Maître praticien et Enseignant)
* Thérapie brève et Analyse systémique
* Sophrologue et Relaxologue
* Sexothérapeute

Ecrit et publie dans la Revue Hypnose & Thérapies Brèves et dans le journal Métaphores

4 Av Alsace Lorraine
Rueil-Malmaison 92500
France
Téléphone: 06 87 17 56 85
48° 53' 9.798" N, 2° 10' 20.0568" E